fr
21 ᵒ
Facebook

On bouge !

Au printemps, les températures douces reviennent, et avec elles les longues balades au vert en famille, entre amis ou en solo.

Attrapez votre casquette, lustrez vos baskets, remplissez votre gourde, il est grand temps d’aller se ressourcer au grand air !

 

Bouquet de verdure : la boucle du Haros en famille.

Entre vignes et forêt, niveau promenade digestive ou vraie boucle de rando, elle en offre pour tous les goûts.

Je prépare ma promenade :
– J’emmène : mes amis randonneurs ou ma famille aguerrie sur la boucle verte (18km – dénivelé doux). Astuce : deux circuits départementaux permettent de couper et raccourcir à plusieurs endroits.
–  Tout seul ? On vous suggère une playlist de balade !
– Je récupère : mes cartes de rando à l’office de tourisme Latitude Nord Gironde situé à Saint-Savin ou je la télécharge en ligne.
– Je prévois : de l’eau et des grignotes, car nous sommes en pleine nature (pas de supermarché en cas de grosse soif…). Des jumelles, pour le panorama.

 

1) Point de départ à Saint-Yzan de Soudiac. Charmant petit village pour humer l’âme du territoire. A voir : l’église romane datant du XIIe siècle.
Dans vos écouteurs : « La maison près de la fontaine » de Nino Ferrer et « Les Trois Cloches » d’Edith Piaf.

2) Entre vignoble et forêt. Voici le paysage qui s’arrondit et déploie ses premières nuances. A flanc de coteaux, la vigne (Blaye – Côte de Bordeaux) prend le soleil sur les vallons. Profitez de l’alternance des prairies et leur vue imprenable sur la campagne et des bosquets plus intimes, où le parfum de la mousse humide se mélange à celui de l’écorce des feuillus… La petite boucle coupe à travers ce paysage pour rejoindre le point 6.
Dans vos écouteurs : « les 4 Saisons » de Vivaldi.

3) Brrrrr, ça fait peur ! Ce lieu-dit prit le nom de « La Guillotine » en 1794, suite à l’exécution d’un couple de meuniers accusés d’avoir empoisonné la population avec du pain à la farine et à la cendre. On fit venir la guillotine depuis Bordeaux…
Dans vos écouteurs : « Monsieur » de Thomas Fersen et le thème de “Psycho” par Bernard Herrmann.

4) Vue sur le pont d’Aquitaine. A vos jumelles ! Par beau temps, on peut observer l’immense pont bordelais, 40km plus loin. Plus proche par temps couvert : le moulin de Guérin à Saint-Savin.
Dans vos écouteurs : « Under the Bridge » des Red Hot Chili Peppers.

5) Le massif forestier de la Double. Vous sentez ? Les feuillus cèdent la place aux pins maritimes. Évidemment ils n’ont pas poussé là par hasard : sous vos pieds le terrain est sablonneux, et la bruyère est partout. Il s’agissait de valoriser ce sol spécifique.
Dans vos écouteurs : du Verdi bien sûr ! “La Traviata” ou “Aïda” pour ajouter au grandiose de dame nature…

 

 

« Tous les moulins de mon cœur » : la boucle de Montalon.

Au départ de Saint-André-de-Cubzac, cette boucle pédestre offre la diversité du territoire sur un plateau : patrimoine religieux, vignoble, mais aussi lieux insolites comme la maison d’un certain marin à bonnet rouge… Avec pour bouquet final, une vue à couper le souffle sur la vallée de la Dordogne depuis le coteau de Montalon.

Je prépare ma promenade :
Deux possibilités : la boucle jaune (2,6km – 1 à 2h) est idéale pour une balade digestive après le poulet du dimanche, ou pour faire découvrir le territoire à des amis sans trop forcer / la boucle verte (8,1km – 3 à 4h) offre un bel après-midi de balade en étirant votre chemin jusqu’à des propriétés viticoles.
Tout seul ? On vous suggère une playlist musicale.
– Je récupère : mes cartes de rando à l’office de tourisme à St André de Cubzac ou je la télécharge en ligne.

 

1)  Point de départ à Saint-André-de-Cubzac. Ce village dynamique et plein de ressources est accessible en train ou en bus pour les non résidents. A voir : l’église Saint-André-du-Nom-de-Dieu pour son architecture romane, l’ancien cloître des Cordeliers datant du XVIIe siècle et ses vestiges, le Parc Municipal Michelle et Gérard Chambord juste à côté.
Dans vos écouteurs : « Slo Bird Whistle» d’Aphex Twin, pour partir avec les oiseaux.

2) La Maison de Jacques-Yves Cousteau. Si le marin au bonnet rouge a passé sa vie à parcourir le monde par ses eaux, c’est à Saint-André-de-Cubzac qu’il est né en 1910 (juste au-dessus de la pharmacie de son grand-père) et repose dans sa dernière demeure.
Dans vos écouteurs : « En attendant Cousteau » de Jean-Michel Jarre et « Dès que le vent soufflera » de Renaud.

3) Le Château Robillard. Tandis que vous commencez à vous éloigner du village, un joli manoir du XVe siècle se détache dans le paysage, avec ses volets rouge-cerise. De nos jours, c’est une école de musique. Prenez le temps de vous perdre dans le parc, qui abrite notamment un refuge LPO et une aire de jeu pour les petits randonneurs. Insolite : le platane Robillard, tricentenaire, trône sur une place attenante.
Dans vos écouteurs : « Forêts paisibles » de Rameau (Les Indes Galantes).

4)  Le port de la Plagne. Un arrêt pique-nique parfait, avec vue sur la Dordogne ! Si les gabares de commerce remplies de victuailles ont laissé place aux bateaux de plaisance, l’endroit n’a perdu ni son dynamisme ni sa superbe. Insolite : c’est ici que l’on trouve le plus ancien feu de rive de Gironde. Toujours en service depuis 1877, il s’allume tous les soirs.
Dans vos écouteurs : « Toucher l’horizon » d’Oxmo Puccino.

5)  Le château l’Insoumise. Que de vies a-t-il eu depuis le XVIIe siècle… Il aurait aussi pu s’appeler le Château Calypso, puisque la famille du Commandant Cousteau en fut propriétaire avant son acquisition par deux jeunes œnologues bien décidés à faire entrer la propriété dans l’oenotourisme version nouveau millénaire. Envie de plus de vin ? En quittant un peu votre chemin, visitez le Château Jacquet et le Château Saincrit.
Dans vos écouteurs : « Sur le pressoir » de La Tordue.

6)  Le coteau de Montalon (attention : zone en travaux actuellement). Voici votre récompense : au milieu de vieux vestiges de moulins à vent datant du XIIIe siècle, toisez la Vallée de la Dordogne depuis l’un de ses plus beaux belvédères.
Dans vos écouteurs : « Les Moulins de mon cœur », version Natalie Dessay en duo avec Michel Legrand.

 

 

La suggestion d’une habitante : échappée romantique au Moulin de Charlot.

Maeva, jeune assistante commerciale, a quitté Bordeaux pour s’installer au vert à Laruscade. Sur le territoire de BBTE, elle a découvert le plaisir simple des longues balades le week-end, à deux pas de chez soi. Elle vous livre l’un de ses coups de cœur pour une balade atypique : « Le Moulin de Charlot à Marcenais est un endroit sublime pour se balader de jour comme de nuit. Des balades nature crépusculaires (de 20h à 22h) sont parfois organisées notamment sur le thème des chauves-souris*, je les conseille vraiment ! »

*visite crépusculaire en septembre

Sous-bois, étang, entre eaux et verdure, prom’nez-vous dans les bois pendant que la pluie n’y est pas… et savourez un bon encas apporté par vos soins.
PS: le site est d’un romantisme idéal pour les couples en quête d’un coin de paradis où poser son plaid de pique-nique dimanche, et où roucouler…

 

Retrouvez toutes nos boucles en cliquant ici.

Texte : Anne Quimbre. Photo de Couverture : Corinne Couette.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. En savoir +

J'accepte